28 juin : Grève et manifestation

Emmanuel Macron et le gouvernement ne perdent décidemment pas de temps. Pas une semaine ne passe sans qu’un ministre n’annonce une nouvelle mesure contre les garanties collectives et acquis des salariés. Ces mesures s’accompagnent d’une redistribution de richesses à une minorité de privilégiés. Les 500 Français les plus fortunés possèdent déjà 571 milliards d’euros de patrimoine, soit 117 milliards de plus que l’année dernière !

Dernières annonces en date, remise en cause des pensions de reversions, cela concerne 4.4 millions de personnes (dont 89 % sont des femmes) et diminution des aides sociales, ce sont les plus précaires qui sont sacrifiés pour les intérêts d’une minorité.

Animé par la seule volonté de répondre aux intérêts individuels des plus riches, des grands groupes financiers, aux revendications du MEDEF, le gouvernement et la majorité parlementaire s’inscrivent dans une remise en cause profonde de notre modèle de société.

L’unité syndicale CGT, FO et UNEF propose à toutes et tous d’agir le 28 juin pour une alternative de progrès social :

*Amélioration du pouvoir d’achat, des pensions et des minima sociaux.

* Développement de l’emploi de qualité et la réduction du temps de travail.

* Obtention de droits collectifs de haut niveau prévus dans des conventions collectives ou des statuts.

* Développement d’une industrie et de services publics qui répondent aux besoins des populations.

* Une protection sociale où chacun contribue selon ses moyens et perçoit selon ses besoins.

* Un accès à une université de proximité ouverte à tous et à toutes.

Pour être plus forts, Il faut être plus nombreux.

La CGT, FO et l’UNEF appellent les salariés du privé et du public, la jeunesse et les retraités à participer massivement à la journée d’actions, de grève et de manifestations :

RENDEZ-VOUS JEUDI 28 JUIN

10H30 CARREFOUR TOURNY

A l’issu de la manif l’intersyndicale propose à l’ensemble des professions de déposer symboliquement leur « outil de travail » (rail, compteur électrique, papier, journaux, matériel médical… tous ce qui est en rapport avec le travail !) devant la préfecture.

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *